Des informations précises (tonnage de pain, par exemple) qui illustrent différemment les enjeux économiques du gaspillage alimentaire

Le gaspillage représente 15 % du RNB de la Turquie

Article de AUJOURD’HUI LA TURQUIE du 26/07/19 par Alaxandre Gassier

La Turquie perdrait environ 15 % de son revenu national brut (RNB) en raison du gaspillage alimentaire et énergétique, selon la Fondation turque pour la réduction des déchets (TİSVA), une initiative non gouvernementale mise en place pour garantir une utilisation efficace des ressources, prévenir la prolifération des déchets et lutter contre le gaspillage alimentaire.

Selon le rapport de TİSVA, le gaspillage de nombreux articles de consommation tels que l’énergie, l’eau, les fruits, les légumes et le pain représente une perte annuelle de 555 milliards de livres turques (97 milliards de dollars), ce qui correspond à 15 % du revenu national brut de la Turque.

Ce chiffre comprend les 214 milliards de TL perdues du fait du gaspillage alimentaire. Quelque 25 % à 40 % des 49 millions de tonnes de légumes et de fruits cultivés en Turquie chaque année sont gaspillés, indique le rapport.

En outre, les chiffres concernant le gaspillage de pain sont édifiants. En moyenne, six millions de miches de pain vont à la poubelle chaque jour en Turquie, selon le rapport.

« Dans notre pays, environ 85 millions de pains de 300 grammes sont produits chaque jour, mais la consommation quotidienne moyenne s’élève à 79 millions [de pains]. Il a été rapporté que les 6 millions restants de pains sont jetés. Cela correspond à 7 % de la production totale de pain », indique le rapport de l’ONG.

La consommation excessive d’électricité est une autre source considérable de gaspillage. Selon le rapport, chaque ménage a le potentiel d’économiser 35 % sur sa facture d’électricité. Au total, la Turquie a le potentiel d’économiser 25 % de sa consommation d’énergie, indique le rapport.

Le rapport a également indiqué que les robinets qui fuient ou qui sont mal fermés provoquent une perte de trois mètres cubes d’eau par an. Si l’on assume que 10 % des 19 millions de ménages turcs disposent de robinets qui gouttent, cela coûterait environ 11 milliards de TL à la nation, indique le rapport.

Le gaspillage d’une personne qui se brosse les dents deux fois par jour pendant une minute sans fermer le robinet équivaut à une perte d’eau de huit tonnes par an. En supposant que 20 % de la population se comporte de la sorte, il en résultera une perte de 13 milliards de TL dans les finances de la Turquie, selon le rapport.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *