Un nouvel acteur sur le marché du gaspillage alimentaire

Aujourd’hui, de plus en plus de start-up se lancent, avec pour thématique la réduction des déchets alimentaires. Karma, cette fois ci a réuni plusieurs d’entres elles, afin de signer une charte les engageant à lutter activement contre le gaspillage.

Un article de l’ADN, publié le 18/10/2019, rédigé par Peggy Baron

Karma crée la charte anti-gaspi de la FoodTech



À l’occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, Karma a choisi d’engager les principaux acteurs de la FoodTech autour de ce combat chaque jour plus critique.

Chaque année, 10 millions de tonnes de produits et plats consommables sont jetés à la poubelle. La start-up Karma spécialisée dans la réduction du gaspillage a annoncé avoir réuni 11 acteurs du secteur – Bagelstein, Deliveroo, Feed., FoodChéri, Frichti, Glovo, Loop, Meetmymama, Pop chef, Petrel, Popchef et Uber Eats. Tous ont accepté de signer une charte, les engageant à contribuer activement à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Lutte anti gaspillage alimentaire
En la signant, chacun des acteurs s’engage à agir de façon concrète, contre le gaspillage alimentaire. Au programme : mesure de l’impact environnemental de son activité, actions de communication auprès de ses clients et partenaires, collaborations associatives, utilisation d’application anti-gaspi…

« Le secteur de la FoodTech en France est en croissance constante depuis plusieurs années, totalisant en 2018 près de 500 startups. Ces dernières bouleversent les codes de la distribution, comme de la consommation alimentaire. Il nous paraît évident de mettre tout en œuvre pour les intégrer dans une lutte qui demeure trop souvent l’apanage des associations ou des entreprises sociales. », explique Alexis Cohen, DG France de Karma.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *